Equi’Relation propose une équitation de relation pour s’épanouir avec les poneys.

Depuis plus de 25 ans, mon expérience de monitrice m’a permis de développer ma méthode  destinée à tous les publics ainsi qu’aux jeunes en difficulté passagère et aux personnes porteuses de handicap. Je vais vous en présenter les grandes lignes ci-après.

Par nature, les chevaux/poneys, ne sont pas faits pour nous porter. Il est donc essentiel de prendre CONSCIENCE, que, quand nous nous asseyons sur leur dos, ces ÊTRES VIVANTS nous font un CADEAU. Pour cela nous pouvons les REMERCIER à chaque fois qu’ils nous accueillent sur eux. Il est PRIMORDIAL d’ÊTRE à leur ÉCOUTE.

Il est donc important de comprendre l’animal. Pour cela, tous nos sens doivent être en éveil.  Il faut apprendre la  “langue poney” comme nous pouvons apprendre une langue étrangère. Prendre le temps d’observer est la clef pour comprendre le poney. Ainsi, nous pourrons mieux rentrer en communication avec lui par notre regard, notre écoute et notre gestuelle. L’observation permet également au cavalier de prendre conscience de ses différents sens et de mieux connaitre ses émotions. Cette meilleure connaissance de soi vient nourrir la compréhension mutuelle et la rencontre avec l’animal. En se connaissant mieux, le cavalier améliore sa confiance en lui et sera plus détendu. Une confiance mutuelle s’installe alors dans la relation entre l’animal et le cavalier. Plus le cavalier sera détendu plus le poney le sera. Quand vous rencontrez quelqu’un pour la première fois, les modes de communication sont le regard et les mots et la façon de dire les choses. Admettons que nous parlions la même langue, une distance naturelle existe, puis, au fur et à mesure des échanges et des rencontres, un lien se crée. Vous n’imagineriez jamais lui sauter tout de suite dans les bras ou bien lui monter sur le dos !… Maintenant, si cette personne ne parle pas la même langue, vous allez chercher un moyen de communication commun.

Créer de la relation c’est créer du lien. Le temps passé, la répétition et l’engagement, la présence régulière auprès des poneys vont contribuer à découvrir et donc comprendre l’autre. Ainsi, se crée ce lien qui sera source de confiance. Plus je connais l’autre et plus il me connait, plus mes craintes vont diminuer et plus je me connais moi-même.

Les poneys sont des êtres vivants comme vous et moi. Je n’apprécierai pas d’être « utilisée » tout de suite sans présentation sans échange préalable…. De ce fait, prendre le temps de les observer et de les nommer donc de les rencontrer est primordial, pour avoir des échanges basés sur le respect et non la soumission de l’un (poney) et la domination de l’autre (le cavalier).

C’est aussi comprendre ce que vit le poney par le biais d’exercices sous forme de jeux à pied entre cavaliers.

Mon travail consiste aussi, à désapprendre le fonctionnement en tant que bipède, pour apprendre à fonctionner avec des quadrupèdes. Notre fonctionnement est ancré, c’est de l’ordre du réflexe. C’est pourquoi, prendre le temps au départ permet d’en gagner par la suite. Par exemple, lorsque nous sommes sur le poney et que nous avons peur, que nous sommes déstabilisé, nous nous recroquevillons en  « mode fœtus », les genoux sont serrés, les mains dans notre ventre, le haut du corps vers l’avant et tout cela en étant très contracté. Or,  pour fonctionner, le bassin doit-être libre de tous mouvements, les mains détendues en avant, le haut du corps droit, légèrement vers l’arrière et les genoux dégagés.

Pour toutes ces raisons, mon enseignement est basé sur la détente du cavalier par la respiration et la connaissance de soi et des exercices physiques au service de la tonicité indispensable à la pratique de ce sport, sur l’observation des poneys en profondeur, sur des jeux entre cavaliers et sur l’enseignement essentiellement à pied puis quand le cavalier est prêt et devient un Cava-Lié, nous continuons à développer le ressenti et l’intuition à cru. Nous apprenons à inviter notre poney à faire avec nous et à obtenir son consentement plus qu’à lui imposer notre volonté. La position est primordiale, c’est une base fondamentale pour le bien-être du Cava-Lié et du Cheva-Lié. C’est pourquoi, je donne le temps nécessaire à chacun  pour maitriser les bases fondamentales de la posture. C’est à partir de ce socle technique indispensable et parfois long à acquérir que le Cava-Lié aura une progression harmonieuse dans son art. Il s’agit de créer des liens avec l’animal, d’explorer son rapport aux êtres vivants et  à travers l’animal de questionner son rapport à l’autre.

Les séances proposées sont composées, en individuel ou en groupe :

  • Des temps en salle théorique sur la communication…sur un tableau avec des schémas…
  • D’exercices en salle sur “Yacco et Motul”: centrage, dosage, équilibrage, ressenti…. Montoir, position équilibre…,
  • de travail à pied à l’extérieur et dans les prés, sous les abris ou la carrière en observation du troupeau, à pied entre cavaliers, à pied avec les poneys.
  • monte à cru
  • de soins : panser, préparer et administrer des médicaments, nourrir, évacuer les crottins ainsi que démêler et natter les crins et la queue…
  • relaxation, ancrage, ouverture des sens au milieu du troupeau

Les séances peuvent s’inscrire dans des périodes plus longues de stages, avec veillée au coin du feu, nuits à la belle étoile très proche du troupeau.

Les séances sont organisées en phase avec la météo, intérieur, extérieur, abris …

Le “monter” n’est pas la priorité d’Equi’Relation. Quand cela arrive, vous l’aurez compris, c’est l’aboutissement d’un travail préliminaire très riche avec les poneys car ici, c’est avant tout le “rencontrer”. C’est Être avec les poneys et non faire du poney. (cf : onglet Pour qui?)

J’ai à coeur que chaque personne profite pleinement des séances, c’est pourquoi, elles se font en petits groupes.

Témoignage Famille

Merci à Virginie pour ce moment passé en famille. Difficile de résumer en quelques lignes cette belle expérience ! Nous avons découvert individuellement l’impact de notre comportement sur les animaux : la façon de les regarder, de nouer un contact, de parler, de se faire comprendre…

Nous n’avons pas vu le temps passé : enfants et parents étions captivés par les différents ateliers proposés par Virginie. Expérience enrichissante pour notre cercle familiale qui applique toujours certains conseils de communication.

 

Témoignage Catherine (Sophrologue, kinésiologue)

Très intéressant de faire du lien entre ma pratique professionnelle et mes ressentis lors de l’atelier proposé par Virginie. Je ne m’attendais pas à ce que les animaux soient autant réceptifs à « mon climat intérieur ». Utiliser la respiration, ouvrir son regard, se positionner à la bonne distance de l’animal pour l’inviter à marcher ensemble, c’est exactement comme accueillir une personne, la respecter, nouer ce contact, cette connexion qui me permet de faire un bout de chemin avec elle. Ce lien avec l’animal m’a permis d’appréhender avec plus de justesse ce positionnement et de le vivre d’une nouvelle façon.

Motul

Yacco

A poney

A pied entre cavaliers

mais que faisons nous ?

Séance douche poney

Un peu de "méditation" avec les poneys

Peu de temps avant le réveil lors d'un stage avec nuits à la belle étoile

Levé du soleil stage nuits à la belle étoile

error: Le contenu est protégé !!